Crupet

LE 14

Rue Basse 14 - B-5332 CRUPET

Le village

 

Crupet est un village d’environ 500 habitants qui ne laisse pas indifférent, pour plusieurs raisons :

  • le patrimoine bâti : un noyau d’habitations préservées (18e et 19e s.) intégrant une église et un château du 12e s., un presbytère du 17e s., et des vestiges de moulins à grain, huile, papier, …
  • la grotte de Saint-Antoine, construite par les paroissiens et inaugurée en 1903 ;
  • la nature et les paysages : les possibilités de promenades sont innombrables parmi les bois, à travers les prés ou le long des ruisseaux ;
  • son histoire particulière : jusqu’en 1796 Crupet était une enclave de la Principauté de Liège dans le Comté de Namur ;
  • la convivialité : les nombreux restaurants et les animations régulières sont particulièrement appréciés des touristes.

Pour ces raisons, Crupet est repris parmi « Les plus beaux villages de Wallonie » depuis une vingtaine d’années.

Crupet présente toutes les caractéristiques d’un village du Condroz, où vallées et crêtes se succèdent, imitant une tôle ondulée. Les anciennes habitations en pierre naturelle alternent grès ocre (extrait des crêtes) et calcaire gris (extrait des vallées).

Les maisons les plus typiques datent des 18e et 19e s. Bon nombre comportent des pierres millésimées ; les retrouver constitue une intéressante et plaisante promenade. Le propriétaire du gîte pourra vous fournir tous les renseignements voulus à ce sujet.

 

Le donjon

 

Le donjon de Crupet, classé comme monument et site depuis 1973, est inscrit à la liste du patrimoine remarquable de Wallonie.

Il le mérite bien ! Il est bien difficile de ne pas tomber sous le charme de ce petit château, entouré de douves et relié à la terre ferme par un pont de pierre, remplaçant un ancien pont-levis. L’entrée est précédée de bâtiments de ferme, qui fut exploitée jusqu’au milieu du 20e s. Cette ferme est bien visible depuis le jardin du gîte.

L’histoire de ce bâtiment peut se résumer en 3 grandes étapes :

  • construction de la tour en moellons au 12e s. par la famille de Crupet, caractérisée par des ouvertures romanes ;
  • à la fin du 16e s. la famille de Carondelet ajoute un étage en colombage, flanque la tour d’un escalier et perce des fenêtres Renaissance ; elle construit aussi la ferme, alors entourée de murailles et de petites douves ;
  • en 1925, après deux siècles d’abandon, l’architecte Adrien Blomme achète le bien et l’aménage au confort de l’époque ; il referme certaines ouvertures et en perce d’autres.

Depuis peu le château a été racheté et des travaux sont entrepris, en accord avec les services du Patrimoine, pour le remettre en son état du 17e s.

S’agissant d’une propriété privée, le donjon ne se visite pas.

 

L’église

 

L’église Saint-Martin est aussi classée. Comme le donjon, l’église primitive, romane, caractérisée par sa massive tour, date du 12e s. Elle a été agrandie au 16e s. (chapelle gothique, nouveau clocher, choeur allongé). L'intérieur a été ensuite transformé au 18e s. (plafond à caissons).

Les pierres tombales installées dans l'église sont du plus grand intérêt. La plus ancienne remonte au 14e s ; la plus belle, à gauche dans le porche d'entrée, est celle des seigneurs de Crupet , Guillaume de Carondelet et Marguerite de Brandebourg, décédés au début du 17e s.

L'église, posée sur une butte et entourée de son vieux cimetière, est indissociable de son tilleul séculaire. Bien malade il y a quelques années, il a fait l'objet de soins attentifs et a maintenant repris vigueur.

 

La grotte Saint-Antoine

 

A quelques pas de l'église, la grotte dédiée à saint Antoine de Padoue étonne.

Son importance et sa décoration "kitch" en sont la cause. Construite entièrement en pierre et en béton par les paroissiens, sous la direction du curé Gérard, elle a été inaugurée en 1903 ; elle est depuis lors un lieu de pèlerinage fréquenté. Le curé promoteur est représenté en prière sur le parvis et son corps repose à l'arrière de l'édifice. A l'exception de 3 statues en fonte (le Diable, le mendiant et le curé), toutes les statues sont en terre cuite. La statue du Diable pèse plus de 700 kg.

A l'intérieur, on trouve 3 scènes représentatives de la vie de saint Antoine : le miracle de la mule, le prêche aux poissons et la mort du saint.

Mais le "clou" du spectacle se trouve à l'arrière de la grotte, que l'on atteint par un petit escalier intérieur : saint Antoine repoussant le Diable. Et ce dernier a finalement volé la vedette au saint !

La grotte est adossée à l'ancien presbytère (17e s.), lui aussi classé. Il a été restauré récemment et abrite l'Office du Tourisme de la commune d'Assesse.

 

 

Les moulins

 

Crupet est un pays de pierres, de bois et ... d'eau ! Au bout du jardin du gîte, deux ruisseaux (le Ry de Mière et le Ry de Vesse) se réunissent pour former le Crupet, rivière qui se jette dans le Bocq, à Bauche, 4 km en aval. A la sortie du village, un autre ruisseau (le Ry de Gense) descendant de Durnal rejoint le Crupet.

Cette multiplicité de ruisseaux à forte pente à donné naissance à de nombreux moulins. La plus ancienne trace écrite date du 12e s. On sait qu'il y avait au moins cinq moulins ou usines utilisant la force hydraulique au 16e s. : deux moulins à farine, un stordoir, une forge et une poudrerie. Ces deux dernières usines disparaîtront au 17e s. Vers 1780, deux papeteries vont s'installer à 100 m l'une de l'autre.

Vers 1800, on comptait huit moulins, de tailles diverses : quatre moulins à farine, une papeterie, une platinerie, un moulin à chanvre et un moulin à huile !

Au cours du 19e s. tous seront transformés en moulin à farine. Le dernier s'arrêtera en 1945.

Les vestiges les plus intéressants sont le gros moulin Purnode, près du gîte, transformé en minoterie à vapeur au 19e s., l'ancienne papeterie , qu'occupe maintenant l'Hôtel des Ramiers, et le moulin à huile de la Rue du Comte.

 

----

 

Si vous désirez des informations détaillées sur le village, son histoire, son patrimoine, ses habitants, ... consultez le livre intitulé "Crupet, un village et des hommes en Condroz namurois" (800 pages !). Il est disponible dans le gîte ; le propriétaire a participé à la rédaction de nombreux articles.

Visitez également le site de CRUP'ECHOS, une revue éditée par un comité d'habitants. Vous y trouverez de nombreuses informations historiques et touristiques, des photos anciennes et un agenda des activités.

"LE 14" Copyright © All Rights Reserved